fin
Le Guide reprend son rôle et c'est à lui qu'il revient de conclure.
Comme chaque année, la fête médiévale bat son plein. Le Bourgmestre inaugure: Valeurs et traditions. On entend la Missa Luba.
Nous arrivons au terme de notre visite. Les tombes que vous voyez ici sont celles de 7 congolais exhibés à l’exposition coloniale de 1897 et qui sont morts des suites du froid. Leurs noms étaient Ekia, Zao, Gemba, Kitukwa, Mpeia, Sambo et Mibange. Voilà sans doute, à Bruxelles, une des images les plus fortes de l’œuvre africaine : une image de mort. Durant cette visite nous avons constaté que les traces de l’œuvre coloniale ne sont pas absentes. Un peu partout et sous des formes diverses, elles racontent ce que fut le rêve de Léopold II, ce que rapporta le Congo à la Belgique, et ce que coûta son exploitation.
 
EXCELLENCE — Mes chers concitoyens… C’est un honneur pour moi d’inaugurer notre première braderie historique. Cette année, le choix s’est porté sur le quinzième siècle. Ne l’oublions pas ! L’identité de notre village trouve ses fondements dans cette époque bénie où le haut degré de civilisation de nos régions faisait l’envie de tous nos voisins. C’est de cette époque, au sortir du moyen âge, que date la primauté de notre civilisation, civilisation que grâce aux grandes découvertes, nous allions exporter universellement !…


Pourtant, l’histoire complexe que nous venons de traverser est, dans ces aspects critiques, mal connue des Belges eux-mêmes. Pendant longtemps, la politique coloniale menée par la Belgique n’a été l’objet ni d’un grand intérêt, ni d’une information dans la classe politique comme dans l’opinion publique.
 

Aujourd’hui que notre village accueille dans l’harmonie une importante communauté extra-européenne, exemplairement intégrée, c’est avec bonheur que je vous invite à oublier nos petites querelles pour revivre cette époque formidable et pour goûter ensemble aux plaisirs de la bonne chère, de l’art et de la culture.

Des réalités lointaines - un pays situé à 6000 Km - et mal perçues ont été occultées par les difficultés à résoudre sur le terrain belge : les deux guerres mondiales d’abord, les énormes enjeux de la lutte sociale, des conflits linguistiques et du maintien des équilibres politiques ensuite. Mais ce flou n’arrangeait-il pas ceux à qui l’injustice du système colonial bénéficiait ? A regarder la ville aujourd’hui, on le croirait volontiers. Les marques de l’histoire coloniale, si elles sont bien présentes, sont comme masquées. Et rares sont ceux qui pensent, en croisant les boulevards et les monuments de Bruxelles, en subissant ses emblèmes fonctionnalistes, en arpentant ses espaces verts, que tout cela est lié au peuple congolais, dont un Roi et des gouvernements successifs ont organisé le pillage.../...

Petite trompette, entrée de tous.

applaudissements
Merci. Je ne peux terminer ce discours sans évoquer la participation de la paroisse, sans saluer les efforts de notre centre d’aide sociale qui a réussi à monter un spectacle de qualité avec les plus défavorisés de nos citoyens, et l’implication intensive de tous nos commerçants, en particulier de notre boucher, monsieur De Smet, qui a si gentiment offert le tissu des costumes du spectacle … sans oublier le soutien des médias ! Mes chers concitoyens, je déclare la fête ouverte ! Il coupe le ruban, applaudissements .

Le spectacle se termine par la représentation d'un spectacle qui met en scène la mise à mort de Savonarole. Au moment du supplice ultime, on entendra les derniers mots de Patrice Emery Lumuba écrits à sa compagne.